Revoici, revoilà les fameux petits challenges entre blogueurs et non blogueurs sur un thème donné par la marraine de l’édition ! Ça fleurit par ci par là sur la toile…et moi j’ai décidé de participer à la Battle Food et à la Foodista challenge (pour le plus grand bonheur de ceux qui partage la bergerie vous en conviendrez !)

Aujourd’hui c’est l’heure de vous révéler la recette imaginée pour la Foodista Challenge n°6 dont le thème choisi, par Nath de Pourquoi je grossis, m’a bien inspirée en cette période de neige et de descente tout schuss… « Petits délices pour grands gourmands » ! Hum hum ! C’est pas comme si j’en connaissais pas beaucoup des grands gourmands….j’ai même pas assez de doigts pour les compter ! Et ce petit délice il fallait l’accompagner d’une boisson…

Et comment ça marche la Foodista Challenge ? Et bien nous partageons une recette sur un thème donné par la marraine de l’édition qui choisira à son tour la marraine de la prochaine édition ! Simple comme bonjour ! :-)

Alors moi, pour cette Foodista Challenge, je voulais quelque chose de réconfortant…quelque chose qui réchauffe après une journée épuisante à descendre, remonter en ski, en snow…a monter la luge…puis à recommencer (oui oui j’ai une pensée pour vous chers parents, oncles ou tantes…)… Je voulais quelque chose qu’on a envie de manger par gourmandise juste par gourmandise parce qu’on se dit que de toute façon…Foutu pour foutu (hum hum mais oui allez les filles si si vous connaissez la théorie du foutu pour foutu)…je peux bien m’accorder cette petite douceur avant la fondue de ce soir…de toute façon demain je fais du sport !

Et qu’est ce qu’on peut bien boire avec une petite douceur…dans la bergerie…du thé évidemment ! Classique me direz vous…j’en conviens ! Rien d’extraordinaire ! Sauf que là ce thé là…il vient d’Afrique du Sud….plus précisément du Honeybush (un arbre qui ne pousse que là bah)…et il fleure bon les fleurs et le miel de montagne…il était parfait pour accompagner ma tartelette où les pommes se sont délicatement mêlées à la châtaigne et à la noisette… Et bien sûr…le caramel au beurre salé avec les pommes…c’est la touche finale…la touche où on se dit « Non c’est trop…foutu pour foutu (notez l’application pragmatique et logique de la théorie du foutu pour foutu)…je descendrai une piste noire demain pour compenser (notez le sens de la mesure) ».

IMG_6703

Alors pour cette tartelettes aux pommes, vous réaliserez d’abord une pâte sablée à la farine de châtaigne, pour ce faire vous aurez besoin de :

– 150 g de farine de châtaigne

– 100 g de farine de blé

– 125 g de beurre

– 1 oeuf

– 125 g de sucre

– 1 pincée de sel

Dans un saladier (ou au robot) mélanger d’abord l’oeuf, la pincée de sel, le sucre et le beurre mou (pas fondu^^). Ajoutez ensuite les deux farines préalablement mélangées ensemble. Ajoutez le beurre petit à petit et pétrissez (courage).

Former une boule homogène avec la pâte et réservez là au frais au moins pendant deux heures.

Ensuite vous allez réaliser un caramel au beurre salé, pour cette petite merveille (il s’agit de la recette de Trish Deseine, c’est une petite tuerie qui vaut vraiment la peine que vous essayez de remplacer la crème par le mascarpone) il vous faudra :

– 200 g de sucre

– 8 cuillères à soupe d’eau (elle n’en mets que 4 mais un peu plus ça aide à ne pas faire brûler le caramel)

– 100 g de beurre salé

– 4 cuillères à soupe de mascarpone

Faites chauffer votre sucre avec l’eau jusqu’à ce que le caramel se forme et commence à blondir. Retirez le caramel du feu. Rajoutez le beurre et mélanger avec un fouet de préférence. Ajoutez ensuite le mascarpone et continuez de mélanger. Remettez le caramel sur le feu 2 minutes.

C’est prêt ! Versez la préparation dans un des bocaux que vous gardez et que vous ne jetez jamais (je peux pas être la seule à faire ça…. si ?)

Ensuite, vous passerez à la crème de noisettes :

– 50 g de beurre

– 50 g de sucre

– 50 g de poudre de noisettes

– 1 oeuf

– 20 g de farine

Mélangez le beurre et le sucre. Ajoutez ensuite la poudre de noisettes et l’oeuf. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène et enfin rajoutez la farine. Mélangez une dernière fois. Réservez au frais.

Pour monter 4 tartelettes :

– 2 ou 3 pommes Pink Lady (vous pouvez bien entendu choisir une autre variété de pommes, j’ai choisi celle-ci pour faire comme Alain Passard…)

Pour monter les petites tartelettes, préchauffez votre four à 200 c°.

Sortez votre pâte sablée une petite demi heure avant de l’utiliser pour qu’elle puisse se détendre et se mettre à température ambiante. Aplatissez au rouleau à pâtisserie, entre deux feuilles de papier sulfurisé, votre pâte sablée (elle doit faire à peu prêt entre 2 et 5 mm). Formez des ronds et froncez vos moules. Piquez la pâte et mettez un bout de papier cuisson avec des billes de céramique ou des haricots secs pour que la pâte ne gonfle pas.

Mettez au four pour une dizaine de minutes.

Une fois les tartelettes refroidies, garnissez vos tartelettes d’une fine couche de crème de noisettes, et incorporez vos pommes. Alors là, faites comme vous voulez, soit vous avez du temps, soit vous voulez que ce soit rapide, soit vous voulez que ce soit anarchique (de toute façon ce sera mangé par les enfants qui verront même pas que ce sont des roses…non ça ne sonne pas l’expérience 😛)…j’avais choisi de les incorporez sous forme de roses…c’est long et le résultat n’est pas toujours celui espéré…moi je voulais des belles roses et finalement j’ai plutôt obtenu des rosaces… (à réitérer donc pour s’améliorer)…

Une fois les pommes incorporées de la façon dont vous voulez…passez au four une dizaine de minutes de nouveau.

Dégustez plutôt tiède ou froid en nappant votre tartelette de caramel au beurre salé !^^

La psycho du gâteau c’est quoi ? Monsieur Le Berger a trouvé ce livre un jour en cherchant tout autre chose…et me l’a ramené ! Chaque gâteau cache une personnalité… Allez faites vos confidences ? C’est quoi votre gâteau préféré ? 😉

IMG_6787

Et pour découvrir tous les autres participants à la Foodista cliquez :

Pourquoi je grossis… – Bistro de Jenna – My little pâtisserie – Cuisinez avec Honorine – Mes Julie gourmandises – Cuisine d’amour – I love cakes – Cooking bon appétit – Encore une lichette – Fourchette à gauche – Au menu du jour – Cyrielle gourmandise – Keskonmangemaman – Mon bonheur gourmand – Peanuts and sunshine – Cuisine chez la marmotte – Cooking N’ Co – Cuisine moi un mouton – Cupcakes et capitons – Marie cuisine pour 6 – Mon p’tit coin gourmand – Des recettes à Gogo – Les Cookines – Cuisine Voozenoo – Petite cuillère et charentaises – Les délices de Lauriane – J’amène le dessert – Saveurs gustatives – Happy cooking – Girly and delicious – Kalou and cook – VG-tables – Contes et délices – L’atelier de Steph et Lolie – Dans ma cuisine – Laura world foodista – Les casseroles de Lise – Cuisine 2 soeurs – Gourmande et toquée – Les Carnets de Sophie – Gourmandise personnelle – Mes inspirations culinaires – Verveine-citron – Milky et sa pâtisserie – Laety cuisine – Une envie de – La cuisine de Lillie – Popote et nature – Douceurs maison – Aux délices de Vany – Emi’ss Cooking – Gourmandises à Partager – La cabane des délices by Dan’s – Mes folles gourmandises – Petits pois – Mademoizelle Julie – Papillote et papillon – Le tablier de Cécile – Cékikilafée – Pretty Chef – La cuisine de Juju – Vanille et chocolats – Cook’n Blog – La fourchette gourmande – Rock the Bretzel – Mes gougères aux épinards – Flo en cuisine – La doubi fabrik – Lemon and Sardine

A très vite mes petites pink lady !

13 thoughts on “Viens dans ma cuisine – Foodista Challenge n°6

    1. Marianne Post author

      Jenny tu l’auras voulu….« Nooon ! Tu plaisantes ?! Le flan pâtissier est vraiment ton gâteau préféré ? Impossible. Tu veux dire que si tu entrais dans une pâtisserie regorgeant de tous les plus merveilleux desserts au monde, les plus colorés, les plus fruités, les plus ornementés, toi, tu choisirais… le flan ?! (…) Si tu adules ce gâteau insipide, informe et insignifiant, c’est que tu as une très forte personnalité. Tu es même hyper charismatique ! En effet, il faut être sacrément indépendant d’esprit et iconoclaste pour oser revendiquer un goût aussi dénué de raffinement et de subtilité. Tu n’es rien à prouver à la société, tu es un être libre ! (…) Toi, tu assumes ton choix (…). Ah, quel tempérament ! Tu m’en mets plein la vue, flanchement… »
      Merci beaucoup pour le joli compliment !
      Flanchement vôtre ! :-)

      Reply

    1. Marianne Post author

      Merci ! Si j’en crois les restes…euh ah bah non en fait y’en a plus ! J’avais fait 4 tartelettes même pas eu le temps de dire ouf ! Heureusement que j’en ai sauvé une pour les photos !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *